anne LE MOULLEC - Posturologue - Chi Nei Tsang - Nuad Boran
Mon blog

Le vent en médecine chinoise




Le vent pathologique d’origine externe
Il vient de l’extérieur, pénètre notre corps par le biais des méridiens.

Le vent peut nous affecter lorsque nous y sommes exposés longtemps ou de façon intensive. Le plus souvent, il donne des symptômes de raideur musculaire. Par exemple, si on travaille dans un courant d'air ou près d'un ventilateur, à la longue le cou pourra devenir raide, les muscles se tendre, et on pourra souffrir de spasmes ou d'un torticolis. D'ailleurs, dans le langage familier, ne dit-on pas qu'on a « attrapé un courant d'air ». En MTC, on explique que l'action nocive du Vent pénètre à l'intérieur des couches musculaires par les méridiens du triple réchauffeur et de l'intestin grêle et qu'elle y bloque la circulation normale du Qi, occasionnant les raideurs musculaires.

Le Vent externe est aussi un véhicule par lequel les autres facteurs pathogènes externes ( froid, chaleur, humidité et sécheresse) peuvent pénétrer à l'intérieur du corps et infiltrer notre organisme. Il est intéressant de noter que les conséquences néfastes de ce que la MTC qualifie de Vent se rapprochent beaucoup de celles que produisent les virus ou les bactéries. D'ailleurs, plusieurs des symptômes associés au Vent-Froid, par exemple, sont semblables à ceux du rhume ou de la grippe. En MTC, on considère que le Vent-Froid a brisé la protection naturelle du corps, et qu'il s'est infiltré en nous par le biais du Méridien du poumon provoquant des éternuements, de la toux, des sécrétions nasales, etc.
L’été sera plus propice à la pénétration de vent chaleur avec l’insolation ou le coup de chaud.Au printemps les rhinites allergiques typiques durant cette saison.


Pourquoi ce vent pénètre notre corps ?
  • Première raison : notre énergie défensive (ou immunité) est affaiblie soit de façon chronique soit de façon occasionnelle. Dans ce dernier cas, une insomnie ou un excès alimentaire peuvent suffire à nous affaiblir.
  • Deuxième raison : la saison est déréglée et est soit trop forte, soit insuffisante. Notre corps qui vit au rythme de l’énergie des saisons n’a pas la capacité de s’adapter et nous tombons malade.


Le vent pathologique d’origine interne
Provenant d'une mauvaise alimentation, des médicaments, des émotions...
Il  correspond à des dérèglements énergétiques plus anciens. Au fur et à mesure du temps tous déséquilibres internes se transforment aussi en vent, froid, chaleur, sécheresse, humidité. Dans ce contexte, le vent se développe souvent du fait d’une insuffisance de yin. Le yin correspond aux liquides du corps y compris le sang .

Comme pour le vent externe, le vent interne se combine facilement aux autres perversités aggravant  le déséquilibre et la complexité de la maladie. Par sa mobilité et son mouvement ascendant  le vent entraîne les autres perversités vers le haut ou la superficie du corps. Hypertension, instabilité mentale, angoisses, tremblements, impatiences, problèmes dermatologiques, démangeaisons, paralysie, apoplexie sont souvent des pathologies ou le vent prédomine.

Pour traiter le vent le médecin chinois recherchera toujours son origine.
RSS

Articles récents

courir pieds nus ou en chaussures minimalistes
spoas-Iliaque
La maladie de Freiberg
Maladie de SEVER
Convergence oculaire

Catégories

chemin de vie
CHI NEI TSANG
formation
posture
posture et émotions
TUINA
fourni par

Assistant de création de site fourni par  Vistaprint